Comment investir dans l’immobilier sans apport ?

by | Jan 23, 2019 | Immobilier | 0 comments

Tu le sais sûrement déjà, l’avantage de l’immobilier est la possibilité de s’enrichir grâce à l’effet de levier.
 
Tu peux bénéficier de l’effet de levier grâce à l’argent de la banque.
 
Seul problème, la banque ne finance pas tout le monde !
 
 
La banque est un gestionnaire de risque.
 
Si elle pense que l’individu ou l’entreprise présente un risque trop important, elle ne va pas offrir de financement.
 
Dans ce cas, au lieu de gagner directement de l’argent grâce à la banque, tu devras mettre de côté chaque mois pour payer cash.
 
Ce qui peut être long … très long.
 
 
Il faut mettre fin à un mythe : la banque ne prête pas qu’aux riches.
 
J’en suis la preuve vivante.
 
J’ai commencé à investir dans l’immobilier alors que j’étais auto-entrepreneur.
 
Normalement, c’est une situation désespérée pour obtenir un financement.
 
 
Même certains courtiers en crédit me disaient que j’étais “infinançable”.
 
Et pourtant, j’ai tout de même obtenu un financement.
 
 
Bien entendu, je ne veux pas te vendre du rêve.
 
Oui, il sera plus difficile d’obtenir un financement si ta situation est “bancale” selon les critères des banques.
 
 
Ma question est simple : préfères-tu te lamenter sur ton sort ou agir ?
 
En définitive, nous n’avons pas 36 choix.
 
Nous sommes obligés de jouer selon les règles établies.
 
Même si les règles ne nous avantagent pas.
 
(C’est ce qui rend la victoire plus belle :))
 
 
La vérité est que tu peux compenser ta situation par des habitudes à implémenter aujourd’hui.
 
Il n’y a pas de fatalité.
 
Voyons les 5 éléments qui peuvent contrebalancer ta situation délicate :
 
 
1- L’épargne
 
 
Il est souvent dit que tu peux investir avec 0€ dans l’immobilier.
 
C’est vrai et faux à la fois.
 
Surtout si ta situation est délicate.
 
Avoir quelques milliers d’euros de côté est un très bon point aux yeux de la banque.
 
 
À noter : Ce n’est pas parce que tu as de l’épargne que tu vas l’utiliser comme apport.
 
Au contraire.
 
Pour ne pas utiliser ton épargne, tu peux argumenter en disant que tu veux avoir un fond de sécurité en cas de problème (travaux inattendus par exemple).
 
 
2- Se payer en premier
 
 
Dans la même lignée que le premier point, la banque va regarder si tu épargnes chaque mois.
 
La méthode la plus simple pour montrer que tu épargnes chaque mois est de faire un virement DÈS que tu reçois ton revenu.
 
Tu peux commencer avec 5% de ton revenu puis augmenter au fur et à mesure.
 
 
3- Un compte clean
 
 
Il y a certains points négatifs aux yeux des banquiers. 
 
Même rédhibitoire si ta situation est délicate.
 
Les deux gros points négatifs sont : – Les crédits à la consommation
 
– Des découverts
 
Évite donc ces deux écueils.
 
 
4- Le projet en lui-même
 
 
La banque ne va pas regarder le projet en premier.
 
Elle va regarder ta situation personnelle.
 
 
Une personne avec une bonne situation peut avoir un financement même si son investissement est mauvais.
 
En revanche, si tu n’as pas une bonne situation aux yeux de la banque, tu dois aussi compenser par ton projet.
 
 
Faire une bonne affaire est donc primordiale.
 
Quitte à hypothéquer ton bien.
 
(Je t’en parlerai plus dans un prochain mail)
 
 
À noter : Pour ton premier investissement, le plus simple est de faire passer ton investissement pour l’achat de ta résidence principale.
 
Les banques te financeront bien plus facilement. 
 
Une fois que tu as signé le bien, la banque n’a pas de droit de regard.
 
(Vive la propriété privée.
Désolé pour les communistes qui me lisent.)
 
 
5- La détermination
 
 
Sûrement le point le plus important.
 
Comme je te l’ai dit, en fonction de ta situation, avoir un financement peut être très facile ou très difficile.
 
 
Es-tu capable d’aller voir plus de 10 banques pour avoir un financement ?
 
Pour mon premier financement, il m’a fallu voir 12 banques.
 
Se prendre refus sur refus est difficile.
 
 
Mais ce qui est encore le plus difficile, c’est de troquer son temps contre de l’argent toute sa vie.
 
Se construire des revenus passifs doit être une priorité pour toi.
 
Garde à l’esprit que les revenus passifs ne s’obtiennent pas de manière passive.
 
(Si on te dit le contraire, c’est du marketing)
 
 
Je sais que si tu reçois cet article, tu es dans le camp de ceux qui agissent.
 
Pas celui de ceux qui comptent sur les autres pour s’en sortir.
 
Fais partie de ceux qui trouvent des moyens.
 
Pas de ceux qui trouvent des excuses.
 
 
Je te souhaite plein de réussite,
 
 
Benoit

Share This